Site icon Cetworld.com

Conseils pour conduire à l’étranger !

Alors que les transports publics en Europe peuvent être un moyen de transport utile et pratique pour se déplacer, rien n’est plus agréable que le sentiment de liberté que procure la location de ses propres roues. Cependant, conduire à l’étranger peut être une expérience intimidante avec une série de défis, comme s’habituer à conduire de l’autre côté de la route pour comprendre les règles de la route d’une destination. De plus, si vous êtes titulaire d’une carte Blue Badge, vous vous demandez peut-être comment l’utiliser à bon escient pendant votre voyage. Voici quelques conseils pour conduire à l’étranger et utiliser le système de stationnement du Blue Badge en Europe afin d’augmenter votre confiance et de vous préparer à prendre la route, Jack !

Donnez-vous une chance de vous habituer à la voiture

Il ne fait aucun doute qu’il faudra du temps pour s’habituer à rouler de l’autre côté de la route. Ne vous jetez pas à l’eau et ne vous lancez pas à fond dans la circulation. Au lieu de cela, prenez confiance en vous en changeant de vitesse avec une autre main et en vous asseyant de l’autre côté de la voiture en circulant dans un parking ou un autre endroit tranquille. Il pourrait même être une idée de louer une voiture automatique comme ils sont pratiquement impossible de décrocher. Sans les soucis de commande d’embrayage ou de changement de vitesses, vous pouvez simplement vous détendre et profiter de la conduite.

Vérifier les limitations de vitesse et les lois sur la conduite

Chaque pays a des règles et des réglementations légèrement différentes, alors faites vos recherches pour savoir quels sont les principaux changements dont vous devez être au courant. Vous devrez peut-être vous assurer d’avoir sur vous des documents spécifiques dans la voiture, ou un équipement spécial pour vous conformer à la loi. C’est aussi une bonne idée de vérifier les règles sur l’alcool (bien qu’il soit préférable d’éviter complètement de boire au volant).

N’oubliez pas votre insigne bleu

L’insigne bleu est reconnu dans toute l’Europe, alors si vous prévoyez de conduire, n’oubliez pas de l’emporter car il vous permettra d’utiliser les mêmes concessions de stationnement que le pays dans lequel vous vous trouvez permet à ses propres citoyens handicapés. Toutefois, les conditions de la concession de stationnement, telles que la durée du stationnement, peuvent varier d’un pays à l’autre – encore une fois, il est toujours préférable de vérifier les règlements les plus récents pour la destination de votre choix. Le gouvernement a élaboré un guide utile qui explique comment, quand et où utiliser l’insigne bleu dans 29 pays européens, alors renseignez-vous avant de partir.

Ne surchargez pas votre emploi du temps

Quelle est la meilleure façon d’être stressé sur la route en conduisant à l’étranger ? Se précipiter pour se rendre d’un point A à un point B. Bien qu’il puisse être tentant de remplir votre itinéraire de choses amusantes à faire et de maximiser chaque minute de plaisir de votre voyage, soyez réaliste quant à ce qu’il est possible d’accomplir en une journée et à la quantité de conduite qui sera réellement agréable. Si c’est la première fois que vous voyagez à l’étranger, planifiez des voyages plus courts avant de partir pour le voyage épique de votre vie. Votre tension artérielle vous en remerciera !

Demander un GPS

Votre attention étant résolument tournée vers une conduite sécuritaire, il est trop facile de se perdre lorsque vous empruntez des routes peu familières. Pour éviter que cela ne vous arrive et n’ajoute du temps supplémentaire à votre voyage, apportez votre propre GPS fiable de chez vous ou demandez un GPS à l’avance à la compagnie de location de voiture. Vous pouvez même utiliser une application de navigation sur votre téléphone comme Google Maps. Non seulement vous aurez l’impression que votre navigation est entre de bonnes mains, mais vous pourrez éviter les disputes familiales au sujet des directions.

Quitter la version mobile